Visioconférences

Henri Matisse (1869-1954)

VISIO CONFERENCE EN DIRECT LE MARDI 12 MAI 18H30

« L’histoire de ma vie est sans évènement marquant : je peux vous la raconter très brièvement » écrit Henri Matisse en 1921. Il faut bien admettre que son existence ne regorge pas d’anecdotes et sa dernière biographie lui a même retiré les quelques incartades que la tradition daignait lui accorder. Mais les liens qu’il a tissés avec sa famille constituent le socle à partir duquel il s’est construit. On découvre ainsi un Matisse passionné, sensuel, anxieux, esclave de sa peinture, bref, à la recherche de quelque chose qui semble le dépasser.

L’exposition du Centre Pompidou qui ouvre ses portes au printemps porte sur « Matisse et le texte », soit la relation entre l’image et le signe. Il nous vient alors une anecdote : après l’opération chirurgicale de 1941 dont il sort miraculeusement vivant, Matisse ambitionne de réapprendre le dessin en commençant par réapprendre à écrire ! Plus qu’un style, Matisse invente une grammaire, une philosophie de la peinture, une ascèse du regard.

Joseph Mallord William TURNER (1775-1851)

VISIO CONFERENCE EN DIRECT LE SAMEDI 16 MAI 11H00

En 2020, le musée Jacquemart-André présente une grande rétrospective de Joseph Mallord William Turner (1775-1851). Incontestablement le plus grand représentant de l’âge d’or de l’aquarelle anglaise, il exploita les effets de lumière et de transparence sur les paysages anglais ou les lagunes vénitiennes. Célébré par ses contemporains, il continue aujourd’hui à émouvoir de nombreux admirateurs. Cette exposition révèle le rôle qu’ont joué les aquarelles dans la vie et l’art de Turner, des oeuvres de jeunesse qu’il envoya à la Royal Academy aux fascinantes expérimentations lumineuses et colorées de sa maturité. Pour un public moderne, ces dernières comptent parmi ses oeuvres les plus radicales et accomplies. Grâce à des prêts exceptionnels de la Tate Britain de Londres, qui abrite la plus grande collection de Turner au monde, le musée Jacquemart-André accueille une exposition de 60 aquarelles et quelque 10 peintures à l’huile, dont certaines n’ont jamais été présentées en France.

"Pourquoi n'y a-t-il pas eu de grandes femmes artistes ?"

VISIO CONFERENCE EN DIRECT LE LUNDI 18 MAI à 18H30

Voici le titre provocateur qui date de 1971 d’un article de l’historienne féministe, Linda Nochlin (décédée en 2017). 

La présence moindre des femmes dans l’histoire de l’art s’explique par le fait que celles-ci se sont simplement vues écartées de l’apprentissage et de la pratique de l’art pour des raisons historiques et culturelles. 

Cependant, les études plus contemporaines poussent l’analyse plus loin surtout si l’on décortique la manière dont ont resurgi des figures de femmes artistes comme Elisabeth Vigée Lebrun, Frida Kahlo ou Nicky de Saint Phalle, qui ne cessent d’être plébiscitées par le public depuis quelques années. 

Cela signifie -t-il que leur place est reconsidérée dans l’histoire générale de l’art ? Cela reste à prouver… car il faut se méfier des effets d’annonce. 

Cette conférence n’est pas un énième catalogue de toutes les « éminentes » qu’on ne cesse aujourd’hui de publier. On pourra expliquer ce qu’on reproche à ce genre d’ouvrages (qu’on a lu et relu). 

L’idée est d’émettre une vision critique sur la manière dont on a raconté l’histoire de l’art ou comment certaines analyses biaisent aujourd’hui encore les regards.

POMPEI – L’ANTIQUITE RETROUVEE

VISIO CONFERENCE EN DIRECT LE MARDI 19 MAI à 18H30

Archéologues, restaurateurs, paléontologues : ils sont désormais une centaine à se relayer au chevet de dame Pompéi. Domus (maisons de ville) et villas reprennent enfin des couleurs. Massimo Osanna, le directeur du site, explique : « L’urgence absolue a été de stabiliser les fronts de fouilles. » Il parle des monticules instables, parfois hauts de 6 mètres, constitués de terre et de lapilli, qui menaçaient de s’écrouler sur les précieux vestiges. « Pour les consolider, nous les avons adoucis sur une longueur de 3 kilomètres. Ils forment ainsi une pente régulière que nous avons recouverte d’un textile organique. Entre ses mailles, nous avons semé des plantes afin que leurs racines fixent le terrain. » Sauvegarder : le projet devait s’arrêter là. Sauf qu’il est impossible, à Pompéi, de raboter et de creuser sans faire émerger tout un monde englouti ; depuis deux ans, les découvertes se succèdent.

Parcours impressionniste au Musée d’Orsay

VISIO CONFERENCE EN DIRECT LE SAMEDI 23 MAI à 11H 00

En attendant que les musées rouvrent, voici une petite révision ou une découverte c’est selon, autour d’un des courants de peinture les plus célèbres de l’histoire de l’art. Derrière la simplicité apparente, se cachent des personnalités et des prises de position qui témoignent que toutes les révolutions comportent de multiples aspects. Bref, en 90 min, on essayera de mettre un peu de substance à une peinture parfois (trop) connue. Mais l’est-elle vraiment ?

A partir des chefs d’œuvres de l’impressionnisme, la promenade se fera sous forme d’ABCDaire, histoire de rendre l’exercice plus acrobatique !

Le Blanc… Histoire d’une drôle de couleur

VISIO CONFERENCE EN DIRECT LE MARDI 26 MAI 18H30

Sans avoir la prétention d’un Michel Pastoureau, on tente ici une histoire du Blanc à travers l’art et les techniques. Nous sommes donc face à un absolu : le blanc. J’ai failli intituler cette conférence : « Le Blanc ou la crainte du rien » mais réflexion faite, en période de confinement, ce n’était peut-être pas de bon goût !

Si le blanc était une personne, il ne serait pas populaire car trop exclusif, autocratique peut-être à tendance névrotique. Mais il n’y a pas d’art sans couleur blanche. Elle est au centre de la création depuis l’époque des cavernes quand les hommes ont appliqué des pigments blancs sur des parois des grottes. Chaque couleur a une histoire liée à une époque, un lieu, une technique. L’histoire de l’art raconte aussi l’histoire du beau, les interrogations sur la vie et la mort, la psychologie, la science, et bien sûr la théologie. Mais surtout le cliché a la vie dure : « Le blanc ? Mais ce n’est pas une couleur !».

David Hockney (né en 1937)

VISIO CONFERENCE EN DIRECT LE mercredi 3 juin 18H30

Alors que certains broient du noir, David Hockney profite du confinement obligatoire pour dessiner le printemps depuis sa demeure normande. L’artiste de 83 ans a même troqué ses toiles et ses pinceaux pour le dernier iPad.

Parce qu’il ne faut pas attendre qu’ils soient morts pour dire aux artistes qu’on les aime. Voici une conférence sur un Anglais qui, je crois, trace un parcours étonnant dans le paysage de l’art du XXe et début XXIe siècle et a la vertu de nous faire du bien.

Saint Germain des Prés autour de Boris Vian

VISIO CONFERENCE EN DIRECT LE MARDI 9 JUIN 18H30

Imaginez, ce soir, vous êtes invité dans une cave enfumée. Dans la salle, où soixante spectateurs au maximum peuvent prendre place, il y a quelques têtes connues. Au piano, le jeune homme à la tête de chou se fait appeler Gainsbourg, c’est la nouvelle recrue de Boris Vian. Dans un coin, les frères Prévert, discrets mais incontournables, semblent incarner à eux-seuls le quartier. Inutile de demander le programme, vous savez qu’il y aura d’abord un chanteur néophyte (disons Hélène Martin), suivi d’un numéro comique (Raymond Devos – alors mince ou Jacques Dufilho), puis d’un chanteur semi-confirmé (disons Jacques Brel). Après un très court entracte, vous aurez droit à un numéro de mime ou de marionnettes (Georges Lafaye ou Yves Joly), des sketches comiques (disons Bernard Lavalette ou Richard et Lanoux) et enfin la « vedette » qui devrait se faire un nom (Cora Vaucaire). Après deux heures de spectacle, il sera 2 heures du matin et vous vous attarderez encore une demi-heure avant de régler la note.

L’Empire Romain Germanique « Pour les Nuls »

Séance 1 de Charlemagne à Jan HUS, vendredi 29 mai à 18H30

Séance 2 : La Réforme et la Guerre de Trente ans. Vendredi 5 juin à 18H30

Séance 3 : Le dualisme germanique : les conflits entre l’Autriche et la Prusse Vendredi 12 JUIN 18H30

Si on faisait un peu d’histoire « pour les Nuls » ?

Car l’histoire de l’Empire Germanique et ses méandres ne sont pas forcément étudiés à l’école en France. Or, il est difficile de comprendre l’Europe en faisant l’impasse sur la «question allemande » (expression désuète je m’en excuse). Cette évocation synthétique doit nous permettre de remettre du cadre et des éléments de chronologie pour donner des pistes pour comprendre certaines situations actuelles. Mais on vous promet de l’action, des drames, des petites et des grandes histoires.

Il en est de l’histoire comme de l’inconscient… La connaître ne donne pas de « solutions », mais cela permet d’être un peu plus éveillé sur la réalité et sa complexité.

Nos voisins les Allemands sont si proches et si lointains… surtout quand on songe qu’à l’origine tout le monde est Franc… Rarement l’histoire de deux pays a été aussi mêlée et emmêlée, attisant conflits et fascination, admiration et incompréhensions. On commencera ici avec Charlemagne que nos livres d’histoire en 1900 n’hésitaient pas à qualifier d’Empereur des Français… alors qu’il parlait uniquement un dialecte germanique…Dans une seconde séance, nous traiterons de la Réforme et ses conséquences politiques dans l’Empire mais aussi en Europe avec ce conflit terrible de la Guerre de 30 ans. Enfin, on terminera avec des points de suspensions sur le XVIIIe siècle et le début du XIXe siècle pour traiter de la division (définitive) entre Berlin et Vienne, La Prusse et l’Autriche…

Man Ray (et la mode)

VISIO CONFERENCE EN DIRECT LE MERCREDI 3 JUIN 18H30

Le musée du Luxembourg annonce l’ouverture reportée de l’exposition Man Ray et la mode pour le mois de septembre. Cependant, pour ne pas perdre le fil, et dans l’espoir nous aurons les clichés sur papier sous les yeux, laissez-vous tenter par un biopic sur le photographe américain le plus français !

En retraçant la carrière de l’artiste, tout en valorisant particulièrement sa période consacrée à la mode, mais pas seulement, nous aurons ainsi l’esprit préparé pour retrouver dans les meilleures conditions le chemin du musée à l’automne.