Lumières du nord

Cycle historico-culturel sur les Pays du Nord
(Islande, Norvège, Suède, Finlande, Danemark)

Les Nordiques sont à peine 22 millions or vu le nombre de médailles raflées aux Jeux Olympiques, on les croyait plus nombreux ! Que dire de leur contribution au progrès humain ? Comment prendrait-on la température sans monsieur Celsius, gratterait-on une allumette (suèdoise) ou meublerait-on notre studio sans leur inventivité ? Sans compter le suspense annuel du prix Nobel, les soirées folles en compagnie d’ABBA ou celles délicieusement déprimantes avec Kierkegaard ? Et que serait Noël sans la Laponie et les Legos ?

peinture finlandaise

Mais ce n’est peut être un hasard : Sous ces latitudes nordiques, il est préférable d’être actifs si l’on veut survivre ! Les pays scandinaves possèdent une identité culturelle et géographique parfaitement distincte du reste de l’Europe. La Scandinavie correspond, au sens géologique du terme, à la Suède, la Norvège et la Finlande. Le Danemark est une péninsule attachée à l’Europe continentale et l’Islande est bien-sûr une île au large de l’Atlantique. Autre particularité, la Finlande n’appartient pas cette même famille ethno-linguistique mais elle s’y associe par des aspects historico-culturels. L’ensemble de ces pays fait cause commune à travers le Conseil Nordique et se cantonne depuis un siècle à de saines rivalités sportives…

Que savez-vous d’eux ? Ah, oui, qu’ils ont des solutions à certains de nos problèmes (l’éducation, la santé) mais qu’on se garde bien de les imiter. Pour un peu, ils nous donneraient des leçons de sociales démocraties…. Bref, qu’ils sont agaçants d’être aussi polyglottes, sportifs et écologiques ! Mais enfin, qu’est-ce qu’ils boivent… !
Voilà pour les lieux communs !

Que connaissez-vous de leur histoire et de leur art ? Entre les Vikings (VIIIe siècle) et de Edvard Munch (1863-1944), avouez que vous avez quelques lacunes…

Cette longue balade dans les brumes du nord devrait y remédier.

La lumière sera le fil conducteur de toutes les séances de ce cycle. Elle est, là-bas, à la fois impitoyable et magique. Elle influe sur le caractère des gens, leur relation avec Dieu (et les dieux) et leur sens de l’art.
Elle suscite l’esprit de conquête, elle motive les peintres et les poètes. C’est pourquoi les scandinaves construisent des empires et des églises, écrivent des sagas ou des polars un peu différemment du reste de l’Europe.

Notre cycle s’organise en trois séries de trois séances

SERIE 1

1)    Introduction générale : Le paysage des différentes nations…
Dans ces pays peu peuplés, où la nature est aussi impressionnante que le climat difficile, l’homme donne volontiers une identité à son environnement, d’où une relation forte entre la culture et le paysage.
Nous ferons donc le compte des îles danoises, des lacs finlandais ou des volcans islandais, sans oublier les rennes, les loups et autre Troll…

2)    Les vikings.

Les scandinaves font leur entrée fracassante dans l’histoire européenne sous forme de pillards furibards. Ces aventuriers sont aussi des navigateurs de génie et des commerçants. Ils iront jusqu’au Groenland et même en Amérique à l’aide de leur drakkar…

3)    Un long moyen-âge
Tout ce petit monde s’assagit vers l’an 1000, devient chrétien et se dote de quelques saints patrons. Les Nordiques se livrent alors à leur exercice favori pendant quelques siècles : Se faire la guerre. A ce petit jeu, les danois et les suédois sortirons vainqueurs. Pendant ce temps, les églises se bâtissent et certains sont fort originales…

SERIE 2
4) et 5) L’époque baroque et classique, l’histoire politique et l’ambiance culturelle

La Renaissance est passée inaperçue tant on était occupé à se battre. Mais la religion luthérienne s’est imposée. Dans ces pays, où la noblesse est restée minoritaire voire inexistante les rois se prennent tout de même pour des soleils… Le XVIIe est marqué par l’antagonisme dano-suédois dans un climat d’émulation intellectuelle. Au XVIIIe siècle, le royaume de Suède est une puissance européenne.
Dans leur ensemble, les Nordiques cultivent leurs gênes vikings : Sens du commerce, ouverture vers l’extérieur, et capacité d’assimilation des idées nouvelles…

6) La peinture au XIXe siècle 1800-1915
Pendant le XIXe siècle, les nations occupées (Norvège et Finlande) tentent de prendre leur indépendance. A défaut de libertés politiques, l’art prend la relève. Tandis que la situation économique, catastrophique, poussent des familles à l’exil (vers l’Amérique), les peintres racontent leur pays.

SERIES 3

7) De l’Art Nouveau au design scandinave (1880-à IKEA !)
Peu à peu, les scandinaves deviennent citadins. La nuit dominant le jour six mois de l’année, ils accordent une grande importance au confort de leur maison. Est-ce pour cela qu’ils inventent un design qui n’en finit pas de nous séduire ? Les nordiques ont le sens pratique et celui du foyer familial. Deux bonnes raisons d’être créateurs d’objets …

8) Architecture : Des maisons en bois à l’Arche de la Défense, les scandinaves, bâtisseurs !
Ils ont bâti des églises en « bois debout », des maisons en rondins… Leurs villes n’ont pas d’âge car le bois est périssable mais il est souvent peint. Ce sont des jolies couleurs pour nos photographies de voyage. Mais le talent des nordiques ne s’arrête pas là. Convertis dans la grande architecture, on les trouve à Sidney et à Paris pour des architectures grandioses.

9) Cinéma, musique et littérature
Cette conférence ne sera pas consacrée aux groupes rock-métallo finlandais mais permettra de revoir quelques aspects de la culture du XIXe –XXe siècle. Le violon de Grieg et la sonorité de Sibelius, la voix d’Ibsen, sans oublier le cinéma de Bergman vont donc clore le cycle. Mais on pourra quand même se demander ce qu’on peut écrire en Islande, en plein hiver, dans un paysage de fin du monde : Vraisemblablement des polars noirs à succès !